Sécurisation et restauration du donjon

Grands travaux sécurisation et restauration du donjon

Souscription populaire avec la fondation du patrimoine

Montrichardais, Bourrichons, touristes de passage ou habitués, la Forteresse est chère à nos cœurs. Nous vous proposons, par l’intermédiaire de la Fondation du Patrimoine, d’apporter votre pierre à l’édifice de la réhabilitation du monument à l’heure où débute la 2ème phase de ce chantier, et ainsi être acteur de ce beau projet.

1 €, 10 €, 100 € … Particuliers, entreprises … tous les dons, quelques soient leurs montants seront les bienvenus et permettent de bénéficier d’une défiscalisation à 60%.

Comment faie un don ?

– Directement en ligne :

  • sur le site internet de la Fondation du Patrimoine : faites un don en ligne
  • ou en flashant le QR Code ci-dessous
QR code pour la souscription à la fondation du patrimoine du donjon de Montrichard

– En téléchargeant le formulaire de don : Cliquez ici

Vous trouverez également, début 2021, des tirelires sur les comptoirs de vos commerçants Bourrichons et Montrichardais, gérées en partenariat avec les Amis du Vieux Montrichard. Il n’y a pas de petit don. Chaque somme est importante et c’est par cet élan généralisé de toutes et tous que notre, votre patrimoine pourra être sauvé. L’émulation collective au profit de notre histoire et de nos valeurs est possible alors n’hésitez pas !

Tous ensemble, redonnons sa splendeur à ce bel édifice, pour qu’il puisse de nouveau accueillir des visiteurs en toute sécurité et rayonner au-delà des frontières.

PROJETS

POINT D'AVANCEMENT

Donjon
Donjon de Montrichard
Restauration du donjon de Montrichard
Restauration du donjon de Montrichard
Restauration du donjon de Montrichard

Dès 2018, la commune a engagé une étude d’évaluation préalable et de diagnostic de préservation et de réhabilitation du site avec le cabinet d’architecture TRAITCARRÉ. Ce cabinet, spécialisé dans ce type d’opération, est parfaitement habilité à travailler sur les monuments classés au titre des monuments historiques Français par les services de la Direction Régional des Affaires Culturelles (DRAC) qui dépend directement du Ministère de la Culture.

Cette étude, d’un coût de 35 000 € et subventionnée à hauteur de 50% par l’Etat, fonde le socle des interventions pour les 10 années à venir, au cours desquelles 4 tranches de travaux sont retenues :

Tranche 1 (réalisation 2020) : Analyse, sécurisation et valorisation du parcours de visite

Tranche 2 (réalisation 2021 à été 2023) : Consolidation, restauration et mise en valeur de la Tour Carré et de sa chemise. Pose de passerelles métalliques dans la Tour afin de la rentre visitable jusqu’en haut et mise en lumière

Tranche 3 et 4 : Cristallisation générale du reste du site et valorisation sur les enceintes hautes et basses.

L’ensemble de ces 4 phases représente un budget global de 12 000 000 €.

Une somme à la hauteur de la grandeur de cet édifice. 

Un chantier aux partenariats solides et multiples

Un chantier d’une telle ampleur ne peut se réaliser sans le concours de partenaires techniques et financiers incontournables que sont l’État (Direction Régionale des Affaires Culturelles, Architecte des Bâtiments de France, Préfecture de Loir-et-Cher), la Région Centre-Val de Loire, le Département de Loir-et-Cher, le Pays de la Vallée du Cher et du Romorantinais, la Fondation du Patrimoine, et la Communauté de Communes du Val de Cher Controis.

Un soutien fort est également important de la part de nos Parlementaires que sont Monsieur Stéphane Baudu, Notre Député et Jean Marie Janssens, notre Sénateur.

Ces partenaires ont tous répondu à l’invitation de la Municipalité, le 6 décembre 2019, pour une réunion de travail au cours de laquelle ils ont tous souligné leur intérêt et leur soutien pour ce projet d’envergure. Monsieur Marc Fesneau, Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement et de la Participation citoyenne était présent.

La nécessité d’agir à court terme sur les deux premières phases (sécurisation du parcours de visite et action sur la Tour Carrée) ont fait l’objet prioritairement des débats. Ces deux phases représentent un montant total de 3.8 millions d’Euros hors taxes (300 000 € pour la première et 3 500 000 € pour la seconde).

C’est ainsi que la première tranche de travaux a été présentée en Conseil Municipal, le 18 décembre 2019 et votée à l’unanimité.

La seconde a été adopté en séance du conseil municipal en date du 25 juin 2020. Un travail est également lancé avec l’Institut National de Recherche Archéologique Préventive (INRAP) afin  de coordonner les actions de restauration aux éventuelles recherches archéologiques à mener sur le site. Cet institut est totalement partie prenante de l’opération et travaille en pleine concertation avec les intervenants et la commune.